Détourner des slogans publicitaires comme un outil de communication ?
Prendre le contre-pied pour mettre notre pensée en marche.
Allumer les projecteurs, démonter les normes et les conditionnements, changer d’angle de vue,…
Comme un acte de libre création dans un esprit de franc tireur.
“Dans un monde qui change” proclame une banque bien connue…

En ce 30.01.2018, enfin le soleil brille, chassant cette grisaille qui nous collait à la peau, aux yeux, à la tête depuis une éternité, comme une malédiction.
La lumière chasse les ténèbres, nous renforce, nous donne du cœur à l’ouvrage, nous rend plus joyeux, plus entreprenant, elle donne envie de dire bonjour à tout le monde, elle éclaire nos vies, nous donne confiance,…

Et puis il y a ce billet du Trends Tendance que je vois passer….

28.000 Belges touchés par le burn-out…
et puis ces chiffres : “Le coût de l’incapacité de travail est estimé par l’Inami à 7,1 milliards d’euros en 2017.

Et “Dans un monde qui change“, la lumière ne devrait-elle pas nous éclairer pour nous montrer d’autres chemins,  le bonheur et l’épanouissement au travail ne devraient-ils pas être LA priorité pour qu’advienne “Un Autre Monde” ?

Yves Alié / Un Autre Monde / 30.01.18